Réflexes Archaiques

Les réflexes archaïques dits primitifs sont des mouvements automatiques, involontaires que l’on observe chez le nouveau-né. Ils constituent nos premiers programmes moteurs. 

La plupart émergent in-utéro, maturent pendant la naissance et s’intègrent durant les 3 premières années de vie de l’enfant. (réflexe agrippement palmaire, réflexe de Babinski, réflexe de Moro…). Ils permettent la maturité du cerveau, une bonne coordination du corps, une sécurité intérieure, une résistance au stress et une capacité d’adaptation. L’enfant accède ainsi à toutes ses ressources, lui permettant d’atteindre son plein potentiel d’apprentissage ainsi qu’un bon développement émotionnel et social.

Si certains réflexes ne sont pas intégrés chez l’enfant ou l’adulte, cela crée des dysfonctionnements qui parasitent l’évolution naturel. Les personnes qui rencontrent des difficultés d’apprentissages, de concentrations et/ou relationnelles présentent très souvent des réflexes non-intégrés.

Des professionnels de l’éducation et de la santé ont mis au point des techniques corporelles qui permettent d’intégrer les réflexes archaïques. Elles sont fondées sur des stimulations sensorielles (tactile, proprioceptive, vestibulaire, visuelle et auditive) et sur un programme de mouvements  permettant de réaliser cette intégration.

Ainsi, formée à la méthode IMP (Intégration Motice Primordiale), je vous propose des séances qui vous permettront une meilleure intégration corporelle (coordination, équilibre, posture, tonus…), cognitive (compréhension, concentration, pensée, scolarité…) et relationnelle (gestion des émotions et relations, confiance en soi, sécurité, mieux être…).